Image
Joanne Archibald Toronto HH

Joanne Archibald

Toronto ON
Canada

Quote
My hero, Terry Fox, believed in miracles. I do too. I think coming out of cancer alive and well has driven me to find my true purpose in life.

Héroïne à l’honneur (pour Toronto)

Je m’appelle Joanne Archibald, et j’avais 25 ans, en 2017, lorsque j’ai reçu un diagnostic de lymphome non hodgkinien de stade IV. Je suis très heureuse d’annoncer que depuis le 31 mars 2018, je suis en rémission. Je suis une fière bénévole de la SLLC, au sein du comité de direction d’Illumine la nuit à Toronto, et je participe chaque année à la collecte de fonds pour l’événement. Je suis extrêmement flattée d’avoir été nommée « héroïne à l’honneur » cette année.

Je me souviens du moment exact où j’ai reçu mon diagnostic, le 27 novembre 2017, dans le couloir de l’aile Cardinal Carter de l’hôpital St. Michael. La radiologiste de garde, qui avait vu ma radiographie thoracique, s’est approchée pour demander si c’était moi, Joanne. Elle m’a dit que j’avais un lymphome de la poitrine. Je n’arrivais pas à le croire.

À l’époque, cela faisait six mois que j’avais des douleurs intermittentes à la poitrine et au dos. Cette nouvelle m’a terrifiée, mais en toute franchise, une partie de moi s’est aussi sentie soulagée. Le fait d’avoir une explication sur la cause de ces douleurs et une solution pour y remédier était le premier pas vers le retour à la santé.

J’ai passé les deux jours suivants aux urgences, où j’ai subi de nombreux tests médicaux; on m’a prélevé beaucoup de sang. Quatre mois sont ensuite passés, durant lesquels j’ai fait divers séjours à l’hôpital pour un traitement complexe nommé « protocole MaGrath » – une stratégie de chimiothérapie innovante, utilisée la première fois pour traiter le lymphome de Burkitts. J’ai alors pris conscience de l’importance de la recherche dans la communauté des cancers du sang et de la nécessité de soutenir les scientifiques qui cherchent à concevoir de nouveaux plans de traitement.

J’ai eu (et j’ai toujours) la chance d’avoir la meilleure hématologue-oncologue, la Dre Martina Trinkaus, et des infirmières parmi les plus compétentes au monde pour m’aider dans mon traitement. Elles ont fait tout en leur pouvoir pour prendre soin de moi et j’ai envers elles une immense dette de gratitude.

Mon cancer a été extrêmement difficile à de nombreux égards. Les sentiments éprouvés par beaucoup lors de la première vague de la pandémie sont similaires à ceux qu’on ressent à l’annonce d’un diagnostic de cancer : tout bascule complètement en un rien de temps. On vous vole tout simplement votre vie et vous êtes plongé dans une réalité entièrement nouvelle. Un instant, vous êtes un adulte fonctionnel, qui va au travail, qui vit sa vie, et l’instant d’après, vous êtes un malade du cancer qui s’en remet à la science, à sa foi et à la bonté d’autrui pour traverser chaque journée.

L’après-cancer est une réalité totalement différente. Vous retournez dans le monde et essayez de recoller les morceaux de votre vie. Ce n’est pas facile. Vous réalisez que vous ne retrouverez jamais votre ancienne vie et vous devez apprendre à naviguer dans le monde avec cette perspective très différente. La peur d’une récidive – toujours présente –, les changements corporels, les cicatrices de la chirurgie et les relents de détresse psychologique ne sont que quelques-uns des défis que j’ai eu à surmonter.

Prendre le temps de parler à d’autres personnes qui ont vécu une expérience similaire m’a aidée à soulager mon anxiété de survie au cancer. L’événement Illumine la nuit est un moyen d’entrer en contact avec d’autres personnes qui ont été touchées par un cancer du sang et de les soutenir.

Mon héros, Terry Fox, croyait aux miracles. J’y crois aussi. Ma victoire contre le cancer m’a aidée à trouver mon véritable but dans la vie. Comme disait Terry : « une des choses les plus importantes que j’ai apprises est que rien n’est jamais complètement mauvais – même le cancer, qui a fait de moi une meilleure personne. Il m’a donné du courage et un sentiment d’avoir un but à atteindre que je n’avais jamais eu auparavant. » Je nous souhaite à tous de suivre l’exemple de Terry, et de trouver du courage et un sentiment d’avoir un but à atteindre.

Quote
My hero, Terry Fox, believed in miracles. I do too. I think coming out of cancer alive and well has driven me to find my true purpose in life.