Image
Grace McCrea

Grace McCrea

Halifax NS
Canada

Quote
Le cancer fait réaliser ce qui est important dans la vie. Ce n’est certainement pas la note de 90 % obtenue à un examen; ce sont tous les moments que l’on ne peut pas récupérer et les personnes et les choses qui nous font ressentir un profond bonheur.

Bonjour, je m’appelle Grace McCrea, et j’ai 22 ans. Je suis originaire de Halifax, en Nouvelle-Écosse. Je suis étudiante à l’Université Mount Allison, où j’étudie les beaux-arts, avec une mineure en psychologie et en histoire de l’art.

On m’a diagnostiqué un lymphome hodgkinien de stade 2 en juin 2020. Les circonstances dans lesquelles j’ai reçu ce diagnostic sont un peu particulières. Il y a deux ans, j’ai découvert que j’avais une anomalie cardiaque congénitale rare et que deux des quatre veines reliant mes poumons à mon cœur étaient connectées du mauvais côté. J’avais passé 20 ans sans ressentir aucun symptôme, et mes examens médicaux antérieurs n’avaient rien révélé. Mes médecins m’ont dit que je devais subir une opération à cœur ouvert pour corriger cette anomalie. En mai 2020, en pleine pandémie mondiale, j’ai subi ma chirurgie à cœur ouvert. J’étais terrifiée à l’idée de mourir, mais je ne me doutais pas que ce n’était que le début d’un long processus qui allait durer sept mois.

Au cours de l’opération, les médecins m’ont retiré le thymus, ce qui est relativement courant. Comme la glande a été enlevée, elle a dû faire l’objet d’une biopsie, et le pathologiste a découvert que j’avais un lymphome hodgkinien de stade 2. Mon chirurgien cardiaque m’a annoncé la nouvelle, et le moins qu’on puisse dire, c’est que j’étais bouleversée. J’étais presque totalement asymptomatique, et tous les symptômes que je pouvais ressentir auraient pu facilement être liés à autre chose. En tant qu’étudiante occupée, j’étais souvent fatiguée, et cela ne me semblait pas anormal. Je n’avais pas de bosses ou d’éruptions cutanées visibles et je me sentais en bonne santé (sauf pour le cœur, bien sûr)!

Environ trois semaines après ma chirurgie cardiaque, après un tourbillon de rendez-vous et de procédures, j’ai subi la première de mes 12 séances de chimiothérapie ABVD. Je me sentais triste, effrayée et confuse. Je ne savais pas pourquoi tout cela m’arrivait. Aucun de mes amis n’avait jamais vécu une expérience semblable à ce que je vivais. Et je me sentais en même temps très seule et très aimée. Les effets de la chimio ont été nombreux : nausées, douleurs, chagrin, réactions allergiques, visites aux urgences, etc. Puis est venue la perte de cheveux, qui a sans doute été l’un des effets secondaires les plus traumatisants. Cela a commencé par quelques mèches supplémentaires qui se retrouvaient sur ma brosse le matin, jusqu’à d’épaisses touffes de cheveux qui ne cessaient de tomber. Certains jours, je me sentais si triste que j’avais l’impression que personne ne pouvait comprendre ma douleur, et d’autres jours, je n’avais qu’une envie, c’était de pleurer; mais je me disais toujours qu’il fallait prendre les choses une journée à la fois, et c’est ce que je faisais.

Deux mois après le début du traitement, j’ai décidé de recueillir des fonds pour Illumine la nuit et la Société de leucémie et lymphome. J’avais déjà participé à la Marche Illumine la nuit en l’honneur d’un ami de la famille, et c’était vraiment différent de tous les autres événements de collecte de fonds auxquels j’avais assisté. La marche se déroulait en soirée, et des centaines de personnes s’étaient rassemblées avec leurs lanternes pour soutenir une personne atteinte d’un cancer du sang ou célébrer la mémoire d’une personne décédée. Je me souviens que lorsque nous sommes passés devant l’hôpital de Halifax, on pouvait voir toutes les lanternes des patients atteints d’un cancer du sang à l’hôpital : un moment mémorable. Mais cette fois-ci, j’allais marcher en tant que survivante ou patiente atteinte d’un cancer du sang, alors j’ai décidé de créer ma propre équipe : Gracious Hearts. Le soutien de la Société de leucémie et lymphome a été extraordinaire. J’ai trouvé une communauté de personnes qui avaient vécu des expériences comparables à la mienne et qui m’offraient le soutien émotionnel dont j’avais besoin; cela m’a aussi donné l’espoir d’être un jour en rémission.

Le cancer apporte beaucoup de choses, outre les traitements et les effets secondaires – il rapproche les gens, qu’ils soient jeunes ou vieux. Et si je n’avais pas vécu toutes ces expériences au cours de la dernière année, je ne pense pas que je serais la personne que je suis aujourd’hui. Le cancer vous fait réaliser ce qui est important dans la vie. Ce n’est certainement pas la note de 90 % obtenue à un examen; ce sont tous les moments que l’on ne peut pas récupérer et les personnes et les choses de notre vie qui nous font ressentir un profond bonheur.

Je suis tellement reconnaissante envers tous ceux qui m’ont aidée à traverser l’année écoulée, qu’il s’agisse de ma famille et de mes amis, de la Société de leucémie et lymphome, ou des nombreux infirmiers et médecins grâce auxquels je suis ici aujourd’hui. Et c’est pourquoi je suis à la fois très honorée et très touchée de faire partie des héros à l’honneur de cette année.

Quote
Le cancer fait réaliser ce qui est important dans la vie. Ce n’est certainement pas la note de 90 % obtenue à un examen; ce sont tous les moments que l’on ne peut pas récupérer et les personnes et les choses qui nous font ressentir un profond bonheur.