Image
Angela Byrde

Angela Byrde

St. John’s NL
Canada

Quote
Son empathie, son souci des autres, sa sagesse et son amour ont brillé tout au long de sa vie et même dans les jours les plus sombres de sa maladie.

Angela Byrde est née en 1955 à Placentia, à Terre-Neuve, la deuxième plus jeune de six enfants. Elle y a grandi avant de partir étudier à l'université de St. John's, où elle a étudié l'espagnol et a acquis son amour de toujours pour les langues. Alors que son esprit aventureux l'a emmenée à travers le monde, elle a conservé un penchant particulier pour ses pays d'adoption que sont l'Espagne, la Jordanie et la Palestine. Après avoir obtenu son diplôme de l'Université Memorial, elle a finalement poursuivi des études en sciences infirmières et a travaillé à l'Hôpital général de St. John's.

Son empathie, son souci des autres, sa sagesse et son amour ont brillé tout au long de sa vie et même dans les jours les plus sombres de sa maladie. En octobre 2019, elle a participé à la marche Light the Night de la SLLC alors qu'elle était en fauteuil roulant, quelques semaines seulement après avoir reçu sa greffe de moelle osseuse, dans l'espoir que sa présence soutiendrait d'autres personnes souffrant de cancers du sang. Son courage, sa bravoure et son sens de la vie ne l'ont jamais quittée, même dans les circonstances les plus difficiles. Dans ses derniers jours, elle a étonnamment apporté son soutien à sa famille et a écrit des lettres d'adieu à ses proches qui n'ont pas pu la voir à cause de la pandémie de COVID-19.

Même en passant, son dernier souhait d'aider les autres se poursuit à travers des bourses à son nom au Canada et en Jordanie en soins infirmiers, en langue espagnole et pour ceux qui ont souffert de cancers du sang. Elle laisse dans le deuil son mari, Majed Khraishi, et ses enfants, Sarah et Zayd, qui continuent de chérir sa prévenance, sa sagesse et son amour pour sa famille.

Quote
Son empathie, son souci des autres, sa sagesse et son amour ont brillé tout au long de sa vie et même dans les jours les plus sombres de sa maladie.